Nikon Z6 et Z7 , le « mirrorless » enfin !

Note moyenne :
0 out of 5 stars. 0 votes.

Nikon Z7

Le 23 août 2018, Nikon se lance dans la bataille du « mirrorless »!

« Enfin !  » entendait-on dire du côté des nikonistes qui désespéraient de voir leur marque fétiche subir les assauts de la concurrence, Canon avec son EOS M et surtout Sony, l’agitateur d’idées en matière de matériel photo depuis le rachat de Minolta (et de Konica!) en 2006, avec sa fameuse série Alpha !

Depuis, les appareils reflex, surtout ceux d’entrée de gamme, déjà malmenés par la montée en puissance des smartphones aux qualités photographiques limitées mais satisfaisantes pour la plupart des utilisateurs victimes de la « selfie addiction », voyaient leur vente chuter inexorablement. Leur avenir devenait sombre face à l’incroyable offre de Sony en matière de « mirrorless », ces boitiers astucieux et performants qui ont remplacé la visée prisme + miroir par une visée électronique composée par un minuscule écran numérique couleur .  Un choix judicieux en matière de poids, d’encombrement et de coût, mais pas forcément de confort et qualité de visé.

Encore snobé par les professionnels et les experts « avertis », ce choix technologique semble pourtant aujourd’hui incontournable et devrait être progressivement adopté par les professionnels, comme l’ont été auparavant la mesure automatique de l’exposition et l’autofocus. Lorsque les pros seront équipés en « mirrorless », les amateurs « éclairés » suivront et oublieront sans regret leurs anciens amours !

La visée électronique, largement présente dans les appareils compacts, s’impose de plus en plus dans le monde des amateurs grâce à des qualités inédites, au gommage progressif de ses défauts initiaux et surtout par une diminution du poids du matériel, boitier et objectifs.

Nikon ne pouvait pas laisser passer le train de la modernité ! Mais comme à son habitude, la marque japonaise a pris son temps, préparé ses clients à la transition et choisi le difficile choix de la compatibilité maximale avec les anciennes gammes d’objectifs, malgré un changement radical de baïonnette.

Nikon a choisi de pénétrer ce marché par le haut, en misant sur ses clients les plus fidèles, les amateurs experts, en présentant deux boitiers haut de gamme mais pas tout à fait pros. Un Z7 de 46 millions de pixels, et un Z6 de 24 millions, à des prix élevés: respectivement 3 700 euros et 2 300 euros.

Les D850 et D750 pourraient être bien les derniers reflex experts de Nikon comme l’a été le Nikon F6 (dernier reflex pro argentique) avec l’arrivée du D2x en 2004.

Les appareils d’entrée de gamme, (D3300, D5600), devraient à terme suivent la même évolution.

Articles détaillé : ici

 

 

Nikon D850, nouveauté ou dernière évolution de la série D800 ?

Note moyenne :
0 out of 5 stars. 0 votes.

Nikon vient d’annoncer la sortie d’un nouveau boitier qui devrait faire parler de lui, à en croire le marketing de la société japonaise. « High speed, high résolution »….vidéo 8K !!!!! . La cible annoncée est large puisqu’il s’agit de presque tous les genres photographiques : mode, mariage, sport, vidéo, les pro et les amateurs !!!! (gentiment appelés par Nikon « photographes en herbe » !). Et pourquoi pas en culottes courtes !

« …outil pour ceux qui ne veulent pas choisir entre qualité d’image exceptionnelle et polyvalence, mais aussi pour les photographes en herbe et professionnels, les amateurs de photos de paysage, de sport, de mode et de mariage, ainsi que pour les créateurs de contenu multimédia. »

« Reflex numérique haute vitesse, haute définition en mode plein écran de nouvelle génération »……. 

« Ce nouveau reflex numérique performant au format FX comprend de nouvelles technologies, des fonctionnalités et des améliorations de performance répondant directement aux demandes…..

La mariée s’annonce belle…..trop belle sans doute et les plus enthousiastes seront sans doute un peu déçus !

High speed pour vitesse d’obturation ?  Le 1/8000° de seconde sur les séries précédentes suffit largement et est rarement utile.

Ou alors, High speed pour nombre de vues/seconde ? On imagine déjà un obturateur électronique capable d’atteindre (avec les objectifs à diaphragme électrique) des cadences de folie, 20 images secondes ou plus , en plein format, comme le fait le dernier Sony A9 ! Un nouvel univers photo s’ouvre alors pour les amateurs. Mais, à 20  images/seconde, est-ce encore de la photo ? Ne serait-ce pas de la vidéo ? A 20 images secondes, le photographe ne suspens pas l’instant, il prend une séquence et choisira l’image recherchée dernière son écran !

High définition ? Reprendre le record de Canon et de sa série 5 D R  à 50 millions de pixels ? Quelle est l’utilité si ce n »est d’encombrer les disques durs ? D’ailleurs, les ventes de 5 D 3 à 21 millions de pixels n’ont pas souffert de l’arrivée du Canon « tueur de D810″…Les Nikon n’ont plus ! Mais, la course au pixels est un fait et la série D800 peut difficilement y échapper.

Alors, c’est peut-être du côté de la vidéo qu’il faut chercher des évolutions majeures. La vidéo est LE point faible de Nikon, comparé à Canon. Faut-il y voir la volonté de Nikon d’aller jouer sur les plates-bandes canonistes du monde de la production vidéo et du journalisme, friand des APN pour filmer léger et pas cher (comparé aux caméras pros de plusieurs dizaines de milliers d’euros).

Les rumeurs nous apprennent (ou nous abusent) que le nouveau Nikon serait doté d’un viseur révolutionnaire, mixte, un pentaprisme, traditionnel des reflex couplé à un EVF (électronic view finder), utilisé par les mirroless. De quoi satisfaire le monde des amateurs avertis et de certains pro, partagés qu’ils sont entre, les modernistes qui rêvent d’EVF et de ses incontestables avantages, et les traditionalistes, nostalgiques des boitiers en laiton de 2 kg et des objectifs en aluminium et adeptes du bon vieux miroir à pépé qui se relève avec fracas (surtout chez Nikon !) en générant pas mal de vibrations qui parfois gâchent l’image du siècle ! Bref, une techno mixte pour laquelle Nikon aurait, en 2013, déposé un brevet; de quoi alimenter de plus belle cette rumeur qui parait, elle aussi, trop belle pour être vraie !

Fidèle a ses habitudes et à sa prudente stratégie de ne pas (jamais !) contrarier les Nikonistes historiques, Nikon ne devrait pas bouleverser la donne sur ce segment d’appareil. Le D850 ne sera probablement que le digne héritier des D800/D810 (et probablement le dernier de la série), apportera de réelles améliorations mais pas de révolutions. Il devrait être bien pourvu en pixels puisqu’il ne peut pas faire moins que ses prédécesseurs et le le capteur 36 millions de pixels est aujourd’hui remplacé par des capteurs de 42, 50, voir 72 millions de pixels avec des dynamiques plus étendues, moins bruités à hauts iso…bref, de quoi tenir 3 ou 4 ans ans face à la concurrence en attendant le véritable changement de génération avec le D900.

La concurrence est rude ! Nikon, mais aussi Canon, doivent répondre à Sony et à sa séries A7 et A9 qui empiètent de plus en plus sur le segment « amateurs avertis ». Le D850 devra à la fois répondre aux vieux nikonistes réactionnaires (et ils sont nombreux !) qui critiquaient à leur sortie l’autofocus et le numérique et les nikonistes progressistes qui lorgnent du côté de chez Sony, plus attirés par l’électronique que par les belles mécaniques. Un grand écart auquel Nikon est habitué ! Mais a force ne ne pas vouloir déplaire, on risque de ne plus séduire !

Le D850 sera un excellent boitier qui comblera sans aucun doute ses propriétaires, quelques soient leurs ambitions photographiques.

Il restera à faire avaler la pilule du prix qui devrait dépasser les 4 000 euros…..mais le marketing s’y emploi déjà en tambourinant une caractéristique dont presque tout le monde se fout : la vidéo 8K !!!

En attendant la mariée, voici le faire-part !

Introduction du livre de photographies « Seven »…

Note moyenne :
5 out of 5 stars. 1 votes.

Trouvé sur le site « apprendre la photo » un montage diapos reprenant  l’introduction du livre de photographies « Seven »de David du Chemin, qui retrace ses photos sur 7 continents pendant 7 ans.

Tout comme celui qui nous le fait partager et en fait la lecture j’ai beaucoup aimé les mots employés pour parler de la photographie :  » Le cadeau de la photographie c’est qu’elle nous apprend véritablement à voir…« .

 

Bonne découverte, en ce qui me concerne cette vidéo est dorénavant dans mes archives.

Open eye: nouveau magasine photo en ligne

Note moyenne :
0 out of 5 stars. 0 votes.

Un tout nouveau webmagasine consacré à la photo artistique vient de voir le jour sur la toile, Open eye.

Leur slogan « OPENEYE, le regard d’aujourd’hui sur la photographie »

Le premier numéro est sorti aujourd’hui et est consultable sur leur site ou ci-desssous. Les images présentées sont de très haut vol, pas faciles à mettre en oeuvre pour des amateurs, mais si elles montrent la voie et stimulent notre inspiration, elles auront atteint une noble mission !

 

 

Loi panorama……..où l’intérêt d’un premier plan !

Note moyenne :
0 out of 5 stars. 0 votes.

C’est pas nouveau (début 2016) , mais c’est assez intéressant. En France, il est interdit de publier la photo d’une oeuvre architecturale si le créateur est vivant ou décédé il y a moins de 70 ans. Une autorisation,  payante ou gracieuse (il ne faut pas rêver !) ou celle de ses ayants-droits est en effet nécessaire sous peine de poursuites pénales et de compensation pécuniaire à l’horrible préjudice financier et moral subi par l’auteur ou ses arrières-arrières petits-enfants.  (business is business !)

Sont concernées toutes les publications à caractère commercial ou hébergeant des publicités.

Mais la jurisprudence a heureusement précisé, ce que la secrétaire d’Etat pour le numérique a occulté, que si l’oeuvre est « accessoire » au sujet de de l’image, alors,l’autorisation n’est pas nécessaire.

Donc, lorsque l’on photographie une oeuvre « récente » (Ouf, la Tour Eiffel est tombée dans le domaine public !), n’oublions le premier plan (le petit dernier suçant sa glace, un pigeon, une fleur, un arbre….) qui, non seulement va agrémenter l’image, mais surtout va la protéger de toute velléité pécuniaire des ayants-droit à la recherche de la moindre trace de « piratage », comme par exemple, la photo de la pyramide du Louvre prise par tonton Marcel et honteusement publiée sur Picassa, site commercial hébergeant des publicités !

 

Plus de détails :Le Monde

 

 

Nikon : nouvelle version de la série 5xxx

Note moyenne :
0 out of 5 stars. 0 votes.

Une nouvelle version du Nikon série 5xxx. Identique au précédent, mais mis à jour pour suivre la concurrence.

Le test de »Le monde  de la photo »: http://www.lemondedelaphoto.com/Nikon-D5600-a-l-heure-de,12968.html

Celui de DP review (en Anglais): https://www.dpreview.com/reviews/nikon-d5600

APN: chute des ventes

Note moyenne :
1 out of 5 stars. 1 votes.

Une chute vertigineuse et inquiétante des ventes d’APN reflex (DSLR) ! Près de la moitié de ventes en moins en 4 ans. Cela aura des répercussions sur les stratégies des marques et, pour certaines d’elles, leur avenir dans ce secteur !